Fanny Lecluyse passe son confinement chez son ami Victor Campenaerts: "J’ai entamé une formation de coach"(podcast)

Fanny Lecluyse est partie chez Victor Campenaerts, son ami.
Fanny Lecluyse est partie chez Victor Campenaerts, son ami. - Photo News

Qualifiée pour les Jeux olympiques de Tokyo sur 100 et 200 mètres brasse depuis le mois de mai dernier, la Mouscronnoise Fanny Lecluyse doit prendre son mal en patience, elle aussi. Un peu plus longtemps qu’elle l’aurait imaginé, d’ailleurs. « On doit penser à la santé de tous, c’est la priorité. Maintenir les Jeux en juillet aurait été un peu égoïste car tout le monde n’aurait pas été préparé de la meilleure manière possible, étant donné que plusieurs pays ont appliqué des mesures de confinement bien plus strictes que chez nous. En Italie, en Espagne, en France, aux Pays-Bas, ils ne peuvent plus nager du tout, alors que c’est encore permis en Belgique. Par contre, si ce report est logique, j’aurais espéré que les Jeux se déroulent en novembre ou en décembre. Attendre un an de plus, c’est long et il va falloir occuper son temps pour que cela passe le plus vite possible », glisse la nageuse hennuyère, qui devrait conserver ses précieux sésames pour Tokyo mais qui ne crierait pas au scandale si les compteurs étaient remis à zéro pour les qualifications.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct