Pressions sur des médecins pour admettre des patients en soins intensifs: «Les avocats ne manqueront pas d’être poursuivis»

Pressions sur des médecins pour admettre des patients en soins intensifs: «Les avocats ne manqueront pas d’être poursuivis»
PhotoNews

Les pressions légales subies par plusieurs médecins dans le cadre de la crise du Covid-19, à Liège notamment, n’ont pas été exercées par des avocats, affirme lundi Avocats.be, qui regroupe les barreaux francophones et germanophones. Le bâtonnier de Liège confirme n’avoir reçu aucune plainte.

Avocats.be pointe une association « constituée par un ancien avocat radié il y a deux ans suite à une procédure disciplinaire ».

« Un tel comportement est abject. Il est aux antipodes de ce qu’est un avocat », souligne Xavier Van Gils, président d’Avocats.be. « Si des avocats devaient agir de la sorte, ils ne manqueraient pas d’être poursuivis devant les instances disciplinaires », poursuit-il.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct