Coronavirus: des plaintes contre les médecins? Mais non, les aînés ne sont pas abandonnés

Coronavirus: des plaintes contre les médecins? Mais non, les aînés ne sont pas abandonnés
EPA.

Les maisons de repos livrent un lourd tribut au coronavirus qui affecte mortellement des patients âgés et déjà victimes d’autres maladies. En Wallonie, un tiers des décédés du fait de l’épidémie seraient issus des homes. A Mons, une maison de repos a enregistré ces derniers jours le décès de vingt résidents.

L’état de vulnérabilité des personnes les plus âgées les expose davantage aux ravages de la pandémie. Les strictes conditions de confinement décidées les exposent aussi à des moments pénibles faits de ruptures avec leurs contacts familiaux. Et la crainte de ne pouvoir être hospitalisées, à raison des principes de « priorisation des soins », les expose aussi à l’idée d’être abandonnées, comme le colportent les réseaux sociaux.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct