Coronavirus: consolider les PME grâce à l’épargne populaire

Georges Hübner, professeur de Finance à HEC Liège
: «
L’épargnant solidaire aurait la certitude que son investissement serait économiquement au moins aussi rentable que son compte d’épargne
».
Georges Hübner, professeur de Finance à HEC Liège : « L’épargnant solidaire aurait la certitude que son investissement serait économiquement au moins aussi rentable que son compte d’épargne ». - Sylvain Piraux.

Quand la production est réduite, voire à l’arrêt, quand les clients sont aux abonnés absents, parce qu’ils ont eux-mêmes baissé le rideau de leurs commerces, il n’y a guère d’argent qui rentre dans les caisses. Or, certaines factures doivent toujours être honorées.

Certes, les pouvoirs publics ont offert la possibilité de reporter le paiement d’impôts et de cotisations sociales ; élargi les conditions d’accès au chômage temporaire (et relevé l’allocation), permettant ainsi aux entreprises d’alléger leur masse salariale sans mettre leurs travailleurs à la porte. Sans doute l’Etat fédéral, en offrant sa garantie, s’est-il également assuré que les banques ne ferment pas le robinet du crédit.

La majorité des entreprises ne devraient donc pas connaître de problème de liquidités durant la période de quasi-lockdown. Des mesures susceptibles ainsi de les maintenir la tête hors de l’eau étaient nécessaires. Mais pas suffisantes.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct