Chômage technique: le syndicat Sporta pas d’accord avec le Standard

@News
@News

Sauf que depuis, c’est un peu la soupe à la grimace à Sclessin dès l’instant où, sur conseil de leurs agents et/ou avocats, plusieurs éléments du noyau professionnel, et non des moindres, ont refusé ladite proposition (un salaire mensuel brut plafonné à 3.250 euros), accusant leur direction liégeoise d’avoir agi « dans la précipitation et sans la moindre concertation » et donc d’avoir forcé et imposé les choses.

Et si on espérait, en bord de Meuse, rallier avec le temps tout l’effectif à sa cause, la situation n’a eu de cesse, jusqu’ici, d’évoluer, certains joueurs ayant encore, lors des dernières heures, changé d’avis, et donc de camp. Du coup, faute d’accord salarial, les « rebelles » ont été placés au chômage temporaire pour force majeure, avec un salaire plafonné à 2.350 euros brut.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct