Witold Banka, numéro 1 de l’Agence mondiale antidopage: «Sans contrôles, il faut reporter le Tour de France»

Witold Banka rappelle que le report des Jeux n’entraînera pas une prolongation des condamnations pour dopage en cours. @Reuters
Witold Banka rappelle que le report des Jeux n’entraînera pas une prolongation des condamnations pour dopage en cours. @Reuters

A seulement 35 ans, après quatre années passées à la tête du ministère des Sports et du Tourisme de son pays, l’ancien spécialiste polonais du 400 mètres Witold Banka est devenu président de l’Agence mondiale antidopage (AMA). Il aura pour mission et responsabilité de débusquer ceux qu’il appelle simplement « cheats ». Les tricheurs du sport : les dopés et leurs complices. Cependant, le monde étant mis à genoux par le Covid-19, cette tâche n’a jamais été aussi difficile qu’actuellement.

Witold Banka, les restrictions de déplacement imposées aux citoyens s’appliquent également à vos opérateurs : il est devenu impossible pour eux d’organiser des contrôles surprises. Cela veut-il dire que lorsque votre agence reprendra du service, quelques malins en auront profité ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct