Coronavirus: imbroglio autour des respirateurs artificiels

Des ingénieurs de la VUB, notamment, ont travaillé à la fabrication de ventilateurs.
Des ingénieurs de la VUB, notamment, ont travaillé à la fabrication de ventilateurs. - Belga.

C’est l’une des nombreuses initiatives de solidarité ayant vu le jour depuis le début de l’épidémie. Grâce à une collaboration avec une équipe d’ingénieurs de la VUB, l’usine Audi de Forest est désormais en mesure de produire sur ses chaînes d’assemblage des centaines de respirateurs artificiels pour venir en aide aux hôpitaux qui en auraient besoin. Idem à l’UCLouvain, où un projet de fabrication de respirateurs d’urgence né autour du laboratoire d’innovation OpenHub fédère plus de 300 personnes (entreprises, hôpitaux…). Les premiers prototypes viennent d’être produits. Un troisième projet existe également autour de l’université de Gand. Interrogés par nos confrères du Tijd, ses initiateurs se disent prêts à produire 1.000 appareils par semaine.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct