Une autre réponse pour la chaîne du livre

C’était l’une des priorités les plus intéressantes du gouvernement Jeholet, la volonté de soutenir de manière spécifique l’industrie du livre par un contrat de filière. L’actualité en a jugé autrement et a offert au secteur l’une des crises parmi les plus graves depuis l’après-guerre. Le gouvernement de la Fédération en est conscient et, à la satisfaction du secteur, il reconnaît qu’une aide spécifique devra être mise en place. Car pour le livre, il n’y a pas de recette perdue en billetterie, pas de manque à gagner lié à la fréquentation d’un lieu, et il s’agit d’une activité commerciale de nature distincte. « Les moyens d’aide à mettre en place pour ce secteur (auteurs, éditeurs, distributeurs, libraires) relèveront d’un autre type de mesure en cours d’élaboration et d’une coordination nécessaire avec les autres niveaux de pouvoirs notamment régionaux. » Le communiqué évoque en particulier l’exemple de « contrats de filières renforcés ». A notre connaissance, une négociation sectorielle devrait être initiée dès ce mercredi.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct