Coronavirus: négociations nocturnes et houleuses sur la solidarité de l’UE

La Belgique, par la voix d’Alexander De Croo, semble avoir fait marche arrière sur son soutien aux emprunts communs, alors que Sophie Wilmès avait appelé à travailler sur un tel mécanisme.
La Belgique, par la voix d’Alexander De Croo, semble avoir fait marche arrière sur son soutien aux emprunts communs, alors que Sophie Wilmès avait appelé à travailler sur un tel mécanisme. - EPA.

L’Eurogroupe, le cénacle des ministres des Finances de la zone euro, a repris ses vieilles habitudes des réunions qui s’étirent tard dans la nuit. Au moment de mettre sous presse, mardi soir, les argentiers n’étaient pas encore tombés d’accord sur la liste des mesures à suggérer aux chefs d’Etat et de gouvernement pour amortir le choc économique du Covid-19. La réunion avait été interrompue pendant quatre heures (jusque 23h) pour tenter de rapprocher les positions en prenant un par un les plus réticents.

Vers 20 h, le ministre maltais, Edward Scicluna, affolait d’ailleurs la presse internationale en déclarant sur Twitter que la discussion pourrait durer jusqu’au lendemain matin.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct