Trafic de drogue: la disponibilité en baisse fait monter les prix

«
Il y a moins de trafics de conteneurs, donc moins d’opportunités pour les organisations criminelles de décharger les drogues en Europe et en Belgique
», constate Bob Van den Berghe (Programme de contrôle des containers).
« Il y a moins de trafics de conteneurs, donc moins d’opportunités pour les organisations criminelles de décharger les drogues en Europe et en Belgique », constate Bob Van den Berghe (Programme de contrôle des containers). - Belga.

Devant la crise du coronavirus, les trafiquants de stups ont dû s’organiser. Les frontières « fermées », la quasi-disparition du trafic aérien (de passagers) et la diminution du trafic maritime sont autant d’obstacles pour les organisations criminelles transnationales.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct