Brigitte Bardot: «La connerie reste l’un des plus gros fléaux de l’être humain»

Brigitte Bardot: «La connerie reste l’un des plus gros fléaux de l’être humain»
Archive Philippe Wojazer

Je suis confinée depuis dix ans, ça ne change rien [rires]. Je ne suis pas une grande passionnée de l’être humain, je ne vois pas grand monde… » Brigitte Bardot, l’icône des années 60 devenue activiste du droit des animaux, se livre sans retenue. Sa parole est rare et irréductible.

Le Premier ministre Edouard Philippe a dit que cette crise allait révéler ce que « l’humanité a de plus beau et de plus sombre ». Qu’est-ce que vous avez-vous vu pour l’heure ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct