Et si, comme Boris Johnson, Sophie Wilmès tombait malade, qui la remplacerait?

Et si, comme Boris Johnson, Sophie Wilmès tombait malade, qui la remplacerait?

Que se passerait-il si la Première ministre tombait malade comme son homologue anglais Boris Johnson  ? Qui prendrait le relais et assurerait la direction du gouvernement, sachant qu’en Royaume-Uni, c’est le ministre des Affaires étrangères  ? « Sophie Wilmès va très bien ! », tient tout d’abord à nous rassurer son cabinet.

Mais le cas échéant, ce serait le premier des vices-Premiers ministres qui lui succéderait temporairement. Car chez nous, chaque parti représenté au gouvernement fédéral a droit à un vice-Premier ministre. Tous ensemble, avec la Première, ils forment le « kern », le conseil ministériel restreint, qui est le vrai cœur de l’exécutif.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct