Coronavirus: Les agriculteurs européens cherchent désespérément des saisonniers

La récolte des asperges a débuté, notamment en France.
La récolte des asperges a débuté, notamment en France. - Moritz Thibaud/ABACA.

Partout à travers l’Europe horticole, c’est la même angoisse : comment faire pour récolter les fruits et légumes alors que la belle saison commence ? « La question de la main-d’œuvre est primordiale », confirme Dominique Dejonckheere, « senior policy advisor » à la confédération européenne des syndicats agricoles Copa-Cogeca. « On estime qu’il y a environ un million d’équivalents temps plein saisonniers qui travaillent dans l’agriculture ». Problème : l’épidémie de coronavirus a entraîné la fermeture de quasiment toutes les frontières non seulement entre Etats-membres mais également avec les pays extérieurs à l’Union – les agriculteurs d’Espagne ou d’Italie ont recours de la main-d’œuvre nord-africaine, les fermiers polonais engagent des saisonniers ukrainiens ou biélorusses, par exemple.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct