Les terrains, sujet sensible

En Wallonie, onze communes ont conclu une convention avec la Région pour assurer l’accueil des gens du voyage. Trois d’entre elles (Namur, Ath et Bastogne) disposent de terrains officiels et équipés. En 2019, la législation a été renforcée et un appel à projets a été lancé. Neuf communes ont été retenues pour bénéficier d’une subvention de 500.000 euros qui permettra d’aménager des sites nouveaux : Amay, Charleroi, Mons, Ramillies, Verviers, Lessines, Ottignies-Louvain-la-Neuve, Sambreville et encore Bastogne. La procédure suit son cours, elle est suivie de près par Christie Morreale (PS), la ministre des Affaires sociales.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    À la Une du Soir+

    • Quel est le lieu qui incarne, pour vous, le monde d’après
? Jean Macq, professeur en santé publique à l'UCLouvain, a décidé de poser, à deux pas de l’université, devant une maison médicale, modèle parfait de ce en quoi il croit pour le futur des soins de santé
: «
La maison de santé, à deux pas de la crèche parentale, illustre bien l’importance de la notion de territoire qui doit guider notre vision de la santé dans le monde d’après. Plusieurs professions au cœur d’un quartier, donc au plus près du quotidien des habitants.
»

      Penser le monde d’après: quelles leçons pour le secteur de la santé?