Licences: l’Excel Mouscron est jugé sur son passé nébuleux

Pini Zahavi.
Pini Zahavi. - PhotoNews

Contrairement à ce qu’ils ont voulu laisser transparaître dans leur communiqué, les dirigeants mouscronnois n’ont pas seulement essuyé un refus de la Commission des licences pour des manquements liés à la continuité du club. En effet, la Commission des licences a aussi motivé sa décision dans le fait qu’une décision de justice (un jugement du Tribunal de l’Entreprise du Hainaut, division Tournai, du 24 octobre 2019) confirme que Pini Zahavi et Marc Rautenberg ont tenu un rôle dans la gestion du club, en 2017 et en 2018. Tous les deux agents, ils ont donc enfreint les règles du TPO, qui interdisent aux intermédiaires d’être partie prenante au sein d’un club.

Ironie de l’histoire, cette décision de justice fait suite à la plainte déposée par Malines au tribunal pénal. Est-ce que la CBAS sanctionnera également Mouscron sur ce principe ? Rien n’est moins sûr car depuis lors, les Hurlus ont reçu leur licence à deux reprises et le club ne transgresse plus les règles.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct