Esmeralda de Belgique au «Soir»: «Surtout ne pas revenir en arrière»

Esmeralda de Belgique.
Esmeralda de Belgique. - Mathieu Golinvaux / Le Soir

Aussi engagées l’une que l’autre. Aussi volontaires mais tout aussi inquiètes. La princesse Esmeralda de Belgique et Sandrine Dixson-Declève, coprésidente du club de Rome, partagent la même passion. Fille de l’ancien roi Léopold III, la première est très impliquée sur les dossiers environnementaux, par le biais du Fonds Leopold III pour l'exploration et la conservation de la Naturequ’elle préside, mais aussi au sein de diverses organisations non gouvernementales comme Friendship Belgium. Elle est aussi proche du mouvement radical Extinction Rebellion. Sandrine Dixson-Declève quant à elle chuchote aux oreilles de la Commission européenne et des Nations unies.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct