Coronavirus: Andrea Gaudenzi, le patron de l’ATP, croit toujours en 2020

Ancien 18
e
 mondial, il est entré en fonction en janvier 2020.
Ancien 18 e mondial, il est entré en fonction en janvier 2020. - D.R.

En tant que leader d’une des instances les plus puissantes du tennis mondial, Andrea Gaudenzi se montre résolument optimiste et ne veut pas encore envisager l’idée d’une saison 2020 blanche. « Avec les précautions d’usage, liées à la santé de tous, nous avons toujours en tête un meilleur scénario qui puisse nous permettre de reprendre avec l’été américain et entamer, après l’US Open, une tournée de quatre semaines sur terre battue (NDLR : donc Roland-Garros pourrait être suivi par les Masters 1000 de Madrid et de Rome !). Puis viendraient les tournois asiatiques et enfin le Masters. Un tel scénario nous permettrait de sauver 80 % de la saison, avec trois Grands Chelems et sept Masters 1000, le sacrifice étant essentiellement tombé sur la saison sur gazon… Par contre, si on devait annuler l’US Open (du 31 août au 13 septembre), ça compliquerait pas mal de choses avec sans doute une saison qui se prolongerait en novembre et en décembre… Mais, je le répète, on croit toujours à une reprise fixée au 13 juillet. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct