Coronavirus: le tourisme entre doutes et survie

Coronavirus: le tourisme entre doutes et survie
Reuters

Que faire quand on lèvera le confinement ? Partir en vacances pour souffler un coup, se remettre de ses émotions, relâcher les soupapes sociales et familiales ? C’est ce qu’espèrent secrètement les professionnels du tourisme, évidemment. Sans trop se faire d’illusion. C’est que les procédures de sortie de confinement sont loin d’être établies et inscrites clairement dans des calendriers où la fin du confinement, la reprise du travail et le début des vacances se font concurrence. Or le tourisme et le secteur aérien, très imbriqués l’un dans l’autre, savent qu’ils vont souffrir dans les prochains mois, dans tous les pays de tous les continents. Ainsi, l’Iata (association du transport aérien international) estime que 25 millions d’emplois (dont 5,6 millions en Europe) risquent de disparaître avec la chute de la demande de voyages aériens à cause de la crise Covid-19.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct