Carnet de bord d’un urgentiste: «Le masque crée une telle séparation physique qu’il pousse les gens à se reparler»

Carnet de bord d’un urgentiste: «Le masque crée une telle séparation physique qu’il pousse les gens à se reparler»
Pierre-Yves Thienpont.

Le gros changement pour nous, c’est qu’on a pris la décision de transformer un hôpital de jour en une nouvelle salle de soins intensifs Covid-19 de huit lits. Cette nouvelle unité sera opérationnelle dès vendredi. On a atteint les 50 patients aux soins intensifs dans les salles traditionnelles. Ça fait donc un mois que les lits sont occupés par des patients dont la prise en charge est extrêmement lourde. Les équipes sont surchargées, en souffrance physique et morale. Cette nouvelle salle doit permettre de les soulager. Evidemment, il a fallu trouver de nouvelles équipes : ce sera un mélange de personnel issu des urgences et des soins intensifs. Ce mélange des genres peut être utile, pour le team building. Il permettra de mieux apprendre à se comprendre l’un l’autre, entre urgentiste et intensiviste.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct