Coronavirus: les pépiniéristes impatients de pouvoir accueillir à nouveau leurs clients

Pour la filière horticole ornementale, le fait que certaines grandes surfaces peuvent  continuer à vendre des plantes constitue une forme de concurrence déloyale.
Pour la filière horticole ornementale, le fait que certaines grandes surfaces peuvent continuer à vendre des plantes constitue une forme de concurrence déloyale. - Photo News.

En cette période de confinement, alors que toutes les activités sportives, culturelles, touristiques voire économiques sont arrêtées ou limitées, le jardinage peut être une vraie source d’aération pour celles et ceux qui ont le bonheur d’avoir un lopin de terre ou quelques bacs sur ou en prolongement de leur terrasse. Mais encore faut-il avoir la matière première, des graines et des plants à repiquer, même si rien ne presse car on est encore à un mois des fameux « saints de glace », dates potentielles des dernières gelées tardives… Donc, rien ne presse pour une série de plants ou de semis, si vous n’avez ni couches, ni serres, ni tunnels de protection !

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct