Etat d’urgence à Flint, ville maudite du Michigan

A Flint, 27.000 enfants sont atteints de saturnisme, leur sang contaminé par le plomb. L’eau potable n’est plus qu’un lointain souvenir. © AFP.
A Flint, 27.000 enfants sont atteints de saturnisme, leur sang contaminé par le plomb. L’eau potable n’est plus qu’un lointain souvenir. © AFP. - AFP.

Flint est une ville maudite. Une cité fantôme de 90.000 âmes, jadis centre névralgique de l’industrie automobile américaine, aujourd’hui condamnée par le chômage, la misère et le mépris complet des autorités. Difficile d’expliquer autrement la descente aux enfers de cette bourgade du Michigan où 40 % de la population survit en dessous du seuil de pauvreté depuis que Darnell Earley, un liquidateur nommé par le gouverneur Rick Snyder, a décrété en avril 2014 que l’approvisionnement en eau serait désormais assuré par la rivière Flint, et non le lac Huron, comme cela était le cas auparavant. Economies sensibles à la clé, jure Earley, pour cette ville à l’agonie financière, qui doit rapidement procéder à des coupes sombres dans ses dépenses, sous peine de mettre la clé sous la porte comme sa malheureuse voisine, Détroit, à 100 km plus au sud.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct