Coronavirus: laver son masque, le mettre au congélateur… «Le Soir» répond à vos questions

Coronavirus: laver son masque, le mettre au congélateur… «Le Soir» répond à vos questions
EPA.

Il existe plusieurs types de masques de protection. Certains sont-ils réutilisables et comment les désinfecter entre chaque utilisation ? Le Soir répond à vos questions.

Vos questions

Dans notre live, Marie B. voulait savoir « s’il existe un moyen de « dévirusser » (sic) un masque de protection type masque chirurgical afin de le réutiliser ». Marie s’interroge aussi sur le moyen de désinfecter son masque : « Je viens de lire que le congélateur n’était pas une solution. Quid de la chaleur ? »

Les réponses des scientifiques

L’usage du masque n’est pas l’alpha et l’oméga de la protection contre le coronavirus. Tous les scientifiques insistent pour rappeler que son port, tout comme le port des gants, ne dispense pas des gestes barrière : lavage des mains, distance sociale, limiter les sorties…

La communauté scientifique est aussi convaincue de l’utilité – même relative – du masque de protection. Y compris du simple masque en tissu. Le masque est surtout utile pour protéger les autres : en cas d’éternuement, il bloque une partie des projections (postillons) qui véhiculent le virus et se propagent sous forme d’aérosol dans l’air.

C’est donc mieux d’en porter un… à condition de correctement l’utiliser. Le masque, quelle que soit sa gamme, doit couvrir la bouche et le nez, doit être changé régulièrement. Il ne faut pas le toucher avec ses mains, le mettre en poche et, une fois son utilisation terminée, faire attention en l’ôtant de son visage. Certains peuvent être nettoyés pour être réutilisables, même si l’idéal est de ne pas les réutiliser.

En Belgique, un groupe de travail vient d’être mis en place. Les scientifiques qui le composent doivent préparer une recommandation sur l’utilisation des masques, que ce soit par les professionnels de la santé ou les particuliers, leur attribution et les circonstances dans lesquelles ils doivent être portés. Ses conclusions sont attendues pour lundi, elles pourraient guider le gouvernement fédéral en vue d’une décision sur la généralisation de son port dès mercredi lors du prochain Conseil national de sécurité.

Nos réponses à vos questions

Comme vous le savez, Marie, il existe plusieurs types de masques :

– Les masques FFP2 (ou FFP3) : les plus protecteurs, disposant d’une coque filtrante. Ils sont pour l’instant réservés aux services hospitaliers en première ligne. Qui connaissent d’ailleurs une pénurie de ce produit…

– Les masques chirurgicaux : ce sont les masques en « papier », assez légers. Ils sont portés majoritairement par le personnel de santé, qui en change environ toutes les quatre heures (dans l’idéal). Ils ne se lavent pas, mais se jettent. Ils ne résisteraient de toute façon pas à un lavage : trop fragiles.

– Les masques en tissus : c’est le type de masques le plus courant en rue. Beaucoup de couturiers amateurs se sont mis dernièrement à en fabriquer. Ceux-là peuvent être réutilisés, faute de mieux. C’est de ce genre de masques dont vous parlez certainement, Marie.

Dans l’idéal, les scientifiques conseillent de ne pas réutiliser un masque. Mais pour les particuliers disposant d’un masque « fait maison », la réutilisation est un moindre mal. Pour autant qu’on ne le désinfecte pas n’importe comment…

Comme vous le soulignez, placer votre masque au congélateur est déconseillé. Cela ne tue pas le virus. « Certaines personnes semblent conseiller de mettre les masques utilisés ou des habits dans le congélateur. Il faut comprendre que le virus reste vivant quand on le conserve au congélateur », expliquait jeudi le virologue Emmanuel André. « Le coronavirus est par contre sensible à la chaleur. Quand on fait la vaisselle, la température dans le lave-vaisselle ou le lave-linge permet par contre d’annihiler le virus. »

L’utilisation d’un fer à repasser n’est pas conseillée non plus. Le fer risque d’altérer le tissu, donc de le rendre moins étanche. D’ailleurs, la chaleur dégagée par un fer à repasser ne se répand pas de façon homogène dans tout le tissu, donc ne désinfecte pas efficacement.

Si vous êtes contrainte de réutiliser votre masque, le mode d’emploi est le suivant :

1. Après utilisation, lavez votre masque au lave-linge à 60ºC (minimum). Avec de la lessive et 30 minutes minimum. Le lave-vaisselle peut remplacer le lave-linge. Une autre possibilité est de le faire bouillir quelques instants dans une casserole d’eau bouillante. Le passer au four est déconseillé.

2. Ensuite, séchez-le. Au sèche-linge si vous en avez, ou au sèche-cheveux. Le masque ne doit pas rester humide trop longtemps.

3. Une fois propre, vérifiez qu’il n’est pas abîmé. En cas de défaut, mieux vaut le jeter.

L’idéal est de disposer d’au moins deux masques en tissus, afin d’effectuer un roulement. On sait que le virus « meurt » avec le temps, même si les études scientifiques ne permettent pas de savoir précisément en combien de temps selon le type de surface.

« Le Soir » continue de vous accompagner dans cette crise liée à la pandémie de Covid-19. N’hésitez pas à poser toutes vos questions via le bouton « commentaires » ci-dessous. Chaque jour, nous publierons des réponses à une série d’interrogations : confinement, virus, mesures sociales, solidarités… Continuez à nous solliciter.

Cet article réservé aux abonnés
est en accès libre sur Le Soir+
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

     

    Cet article réservé aux abonnés est exceptionnellement en accès libre

    Abonnez-vous maintenant et accédez à l'ensemble des contenus numériques du Soir : les articles exclusifs, les dossiers, les archives, le journal numérique...

    1€
    le 1er mois
    J'en profite
    Déjà abonné?Je me connecte
    Aussi en Société