Coronavirus: une crise qui a déjà coûté au moins 64,2 millions au sport francophone

Chaque club a perdu, en moyenne, environ 6.900 euros. Mais tous ne pourront pas absorber cette perte aisément.
Chaque club a perdu, en moyenne, environ 6.900 euros. Mais tous ne pourront pas absorber cette perte aisément. - Michel Tonneau.

Cela fait quelques semaines maintenant qu’à l’instar de nombreux autres secteurs, le sport est en léthargie complète suite à la crise du Covid-19 et à la fermeture des installations sportives qui en a résulté à partir du 13 mars. L’Association interfédérale du sport francophone (AISF), qui chapeaute toutes les fédérations et ligues de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB), et l’Association des établissements sportifs (AES), qui regroupe les centres sportifs du sud du pays, ont voulu se rendre compte, de manière objective, de l’impact de ce « lockdown » sur la santé du sport francophone via un sondage adressé le week-end dernier à 70 fédérations, 250 établissements sportifs et 7.000 clubs. Il en ressort que la perte nette totale pour le secteur sportif de la FWB est actuellement estimée à 64.250.000 euros.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct