Les infos dispensables (ou pas) sur le coronavirus: à propos des voyages et de la reine Mathlipe de Gelbique

Amal et George Clooney fera un don d’un million de dollars à différentes associations pour faire face à la crise du coronavirus
Amal et George Clooney fera un don d’un million de dollars à différentes associations pour faire face à la crise du coronavirus - Photo News

1. Le chiffre du jour : 4 mètres

C’est la distance à laquelle le coronavirus pourrait voyager, suivant une étude réalisée dans un hôpital de Wuhan, en Chine. « Les zones les plus contaminées étaient près des patients en soins intensifs. Les objets les plus contaminés étaient les souris, suivies des poubelles et des lits et poignées de portes. Mais la moitié des semelles des chaussures du personnel soignant avait également des traces de virus », nous apprend-on.

Nous sommes confinés et pendant ce temps, M. le virus peut voyager à son aise ! À l’échelle nanométrique, parcourir 4 mètres, c’est comme aller de Bruxelles à Saint-Tropez (mathématiquemen, plus d’une fois le tour de la Terre même). Mais que fait la police ?

2. L’image du jour

Si les virologues, les épidémiologistes et l’OMS se montrent plus que réservés sur un déconfinement rapide, certains milieux économiques voudraient hâter le mouvement. En attendant, c’est clair, chacun doit rester chez soi. Et la maréchaussée veille en cas d’abus.

3. La citation du jour

« La Constitution belge interdit la suspension des droits fondamentaux en temps de paix. L’état d’exception que nous vivons de facto est donc anticonstitutionnel, car aucune disposition légale ne l’a prévu a priori. On pourrait aussi se demander pourquoi on a imposé le confinement général plutôt que le dépistage systématique de la population, comme à Taïwan ; pourquoi on a créé un climat d’angoisse et de suspicion de « chacun contre chacun » dans l’espace public. Qui nous dit que ces mesures liberticides et antidémocratiques ne continueront pas, d’une manière ou d’une autre, à s’appliquer une fois la pandémie endiguée ? Car nous nous y serons habitué.e.s. », écrit Sophie Klimis, professeure ordinaire de philosophie (Université Saint-Louis-Bruxelles), dans Le Soir, ce samedi.

4. La bonne nouvelle du jour

À l’heure où le ciel est dégagé de tout avion, où nos seules escapades nous conduisent au supermarché ou à la boulangerie du quartier, les voyagistes au chômage technique planchent déjà sur l’après-confinement. Si les escapades lointaines ne sont pas pour demain, à court terme, « ce qu’on peut envisager comme scénarios, ce sont des groupes de pays – au sein de l’Europe par exemple mais pas seulement – qui ouvriraient leurs frontières entre eux pour permettre des voyages ; ou alors des déplacements autorisés seulement entre les pays qui auraient jugulé l’épidémie », avance Jean-François Rial, président du groupe Voyageurs du Monde.

5. Le détournement du jour : la reine Mathlipe

L’allocution de la reine Mathlipe de Gelbique, « dite avec la bouche » semble plus vraie que nature. Elle nous rassure : tout va mal. Et elle nous éclaire : tout est flou. Nous sommes bien au royaume du surréalisme.

Cet article réservé aux abonnés
est en accès libre sur Le Soir+
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

     

    Cet article réservé aux abonnés est exceptionnellement en accès libre

    Abonnez-vous maintenant et accédez à l'ensemble des contenus numériques du Soir : les articles exclusifs, les dossiers, les archives, le journal numérique...

    7,5€/mois
    pendant 6 mois
    J'en profite
    Déjà abonné?Je me connecte
    Aussi en Société