Confinement: faut-il relever le nombre d’heures supplémentaires autorisées?

Confinement: faut-il relever le nombre d’heures supplémentaires autorisées?
Reuters

C’est une voie qui semble être choisie par le gouvernement. « C’est en préparation, annonce Olivier de Wasseige (UWE). Pour l’instant, on est à 120 heures supplémentaires par an dans les secteurs, à 180 heures pour la construction et 360 heures pour l’horeca. Et le gouvernement fédéral propose d’ajouter 120 heures de plus sur base volontaire, entre avril et fin juin et pour les entreprises des secteurs critiques. Cela permettra de répondre aux pénuries de personnel dans ces secteurs, où le taux d’absentéisme moyen est de 25 %. » Des prestations qui seraient défiscalisées, afin de ne pas imposer davantage ceux qui feraient le choix de travailler plus.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct