Coronavirus: l’Afrique, le continent le moins armé

Pour ce continent, la jeunesse de sa population est un atout face à la pandémie.
Pour ce continent, la jeunesse de sa population est un atout face à la pandémie. - EPA.

Alors que, jusqu’à présent, l’Afrique semble le continent le moins touché par le coronavirus, c’est à son propos que s’expriment les inquiétudes les plus vives : l’OMS « se prépare au pire », le CICR attire l’attention sur les camps de réfugiés et les migrants, le Docteur Mukwege qui, à Bukavu a pris la tête du comité de crise et préconise le confinement des plus de 60 ans, évoque le risque d’une « hécatombe »… A Paris, une note publiée par un centre d’analyse et de prévention dépendant du Quai d’Orsay et largement répercutée estime que, pour de nombreux Etats africains, « il s’agit là d’une “crise de trop” face au discrédit des élites politiques… » Autrement dit, dans la foulée de l’épidémie, des renversements de régime sont à redouter tandis que, pour lutter contre la pandémie, de nouveaux acteurs capables de mobiliser les foules devraient être sollicités, autorités religieuses, entrepreneurs économiques, artistes populaires…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct