Les joueurs en prêt

L’arrêt soudain des championnats européens devrait précipiter un grand nombre de retours de prêt, quelle que soit la nature de ceux-ci. Entre ceux qui ne se faisaient pas d’illusions, ceux dont le salaire ou même l’option d’achat était probablement trop élevé ou ceux qui n’auront pas l’occasion de miser sur une fin de saison en boulet de canon pour convaincre leur employeur temporaire, beaucoup devraient donc « rentrer à la maison. »

C’est notamment le cas de Radja Nainggolan, prêté par l’Inter à Cagliari, où le président du club ne se fait pas trop d’espoirs quand à une éventuelle prolongation de la part du Ninja : « S’il veut rester, nous essayerons de négocier avec l’Inter mais ce sera très difficile. Objectivement, dans le monde du football post-coronavirus, Cagliari ne peut se permettre ne serait-ce que la moitié de son salaire… » La réalité économique du « monde d’après » va effectivement conditionner beaucoup de transactions.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct