La danse du ventre des consultants

Comme l’économie tourne au ralenti, les carnets de commandes des grands cabinets de consultance sont moins garnis qu’à l’accoutumée. Mais les traditionnels PwC, BCG, Deloitte ou McKinsey ont vite compris qu’il y avait quelques opportunités à saisir autour du coronavirus. Plusieurs témoins nous ont assuré qu’ils proposaient même leurs services gratuitement à différents groupes de travail qui gèrent la crise. « Ils sont déjà présents à tous les étages », assure un membre de ces task forces. « Ils font ça avec un mélange d’engagement sociétal et d’un plus cynique investissement pour l’avenir », ajoute un autre.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct