Déchets nucléaires: l’Ondraf vous demande votre avis sur l’enfouissement

Fin de l’année dernière, la Commission des provisions nucléaires a estimé à 13,1 milliards d’euros les provisions nécessaires pour le démantèlement des centrales et la gestion des déchets qu’elles génèrent.
Fin de l’année dernière, la Commission des provisions nucléaires a estimé à 13,1 milliards d’euros les provisions nécessaires pour le démantèlement des centrales et la gestion des déchets qu’elles génèrent. - Photo News.

Vous vous ennuyez pendant le confinement ? Pourquoi ne pas profiter de l’occasion pour donner votre avis sur un sujet qui vous concerne vous, vos enfants, vos petits-enfants, vos arrière-petits-enfants, vos arrière-arrière-petits-enfants, vos arrière-arrière-arrière-petits-enfants et ainsi de suite pendant un nombre incalculable de générations. Notre pays fait en effet partie, avec le Mexique et l’Italie, des trois seuls pays de l’OCDE qui possèdent au moins un réacteur nucléaire destiné à la production d’électricité – la Belgique en compte sept – et qui n’ont pas encore décidé de ce qu’ils allaient faire de leurs déchets radioactifs les plus dangereux (dits de « haute activité », comme le combustible nucléaire usagé) et/ou à longue durée de vie.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct