Nouvelles économies dans les hôpitaux: la pilule n’est pas passée

Nouvelles économies dans les hôpitaux: la pilule n’est pas passée
BELGA

Projet de loi portant exécution des mesures d’économies relatives aux spécialités pharmaceutiques dans le cadre du budget soins de santé 2020 »… L’ordre du jour de la séance plénière de la Chambre de ce jeudi après-midi comportait un imposant document – 252 pages tout de même – visant à amplifier les économies dans le secteur du médicament. « Les économies portent sur 96 millions d’euros », dit la députée CDH Catherine Fonck, « imposées dans le cadre du budget 2020 de l’Inami. »

Pour faire bref, c’est à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle. Une bonne nouvelle pour le patient qui devrait voir le ticket modérateur d’un certain nombre de « vieux médicaments » se réduire via des diminutions de prix imposées aux fournisseurs pour des spécialités déjà anciennes (les parts respectivement à charge de l’État et du malade seront en baisse). On parle de la moitié des économies environ.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct