«Vous avez de ces mots»: Gare aux {ouistes}?

«Vous avez de ces mots»: Gare aux {ouistes}?

O uiste, quésaco ? Un spécialiste des troubles de l’audition ? Vous n’y entendez rien ! Un partisan du oui dans un débat public, s’opposant aux partisans du non, les nonistes ? Effectivement, cet emploi est attesté, mais il n’a guère dépassé l’année du référendum sur la constitution européenne, organisé en France en 2005.

Les ouistes et les non-ouistes appartiennent à une tout autre époque, celle où le français se déployait sans avoir à compter avec une suffisante Académie ou de sourcilleux grammairiens. Une époque pendant laquelle, en l’absence d’instance prescriptiviste établie, les débats étaient nombreux sur l’évolution de cette langue qui s’imposait de plus en plus comme celle des élites françaises. Mais en ayant à faire face à de sérieux concurrents…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct