Que d’eau entre Copenhague et Berlin!

Dans La peau des anges, le premier livre traduit en français du Danois Michael Katz Krefeld, on a fait la connaissance de l’ancien inspecteur Thomas Ravnsholdt qui, depuis la mort non élucidée de sa femme Eva, lors d’un braquage ayant mal tourné, boit plus que de raison sur un vieux voilier amarré à Christianshavn, à Copenhague, en compagnie de son bouledogue Moffe. Dans Disparu, les choses n’ont pas beaucoup changé, Thomas est toujours dans le même état. Ses amis Eduardo, son voisin de plaisance, et le barman Johnson sont toujours là pour veiller à lui remonter le moral. Comme dans La peau des anges, une deuxième histoire vient se greffer. Non plus une prostituée lituanienne disparue mais bien un inquiétant responsable de la Stasi qui, à Berlin, à la veille de la chute du Mur en 1989, est obsédé par une famille de privilégiés prêts à passer à l’ouest.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct