Gaz et électricité jusqu’à 30% moins cher pour les particuliers

Une abondance de gaz sur les marchés et un hiver relativement clément ont ont entraîné les tarifs à la baisse.
Une abondance de gaz sur les marchés et un hiver relativement clément ont ont entraîné les tarifs à la baisse. - Reuters

C’est un des effets collatéraux de la pandémie de coronavirus : la baisse de la demande d’énergie consécutive au ralentissement de l’activité économique a pour effet de pousser les prix vers le bas sur les marchés de gros de l’électricité et du gaz naturel. Un phénomène qui se conjugue avec une bonne disponibilité du parc de production électrique, une abondance de gaz sur les marchés et un hiver relativement clément, et qui se reflète mécaniquement les propositions tarifaires des fournisseurs d’énergie actifs sur le marché belge.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct