lesoirimmo

L’imprimante 3D, taillée pour les crises sanitaires

Le masque de plongée Décathlon a été détourné par l’ULB et la VUB. La première en a fait un appareil respiratoire, la seconde un masque de protection.
Le masque de plongée Décathlon a été détourné par l’ULB et la VUB. La première en a fait un appareil respiratoire, la seconde un masque de protection. - PHOTOPQR/NICE MATIN/MAXPPP.

Des masques de plongée Decathlon utilisés comme respirateurs artificiels à l’hôpital Erasme grâce à un connecteur imprimé en 3D, ou comme masques de protection FFP2 destinés au personnel soignant grâce à un filtre médical, lui aussi imprimé par des équipes de la VUB. Ces dernières semaines, à travers de nombreux exemples, on a pu constater l’intérêt que représente l’impression 3D dans les situations de crise.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct