123 chercheurs proposent leur aide au politique: «L’humain doit être une priorité du déconfinement»

Les chercheurs ont décidé de démontrer, contributions à l’appui, comment ils pourraient nourrir les nombreuses task force corona.
Les chercheurs ont décidé de démontrer, contributions à l’appui, comment ils pourraient nourrir les nombreuses task force corona. - AFP.

Cent vingt-trois chercheurs et chercheuses, issus des deux Communautés, représentant onze universités et institutions d’enseignement supérieur, ont fait ce vendredi soir offre de service académique aux décideurs politiques. Le but de leur démarche ? Donner une place à l’humain dans toutes les réflexions sur le déconfinement et la société de demain. Cette démarche peu banale leur a été inspirée la semaine dernière, lorsque la composition du groupe en charge de la stratégie d’exit (GEES) a été annoncée par Sophie Wilmès. Des profils sanitaires ou économiques, pas de place pour nous, se sont étonnés celles et ceux qui ont fait des sciences sociales et humaines leur champ de recherche.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct