Déconfinement: le retour des «sciences humaines»?

Déconfinement: le retour des «sciences humaines»?
Dominique Duchesnes

Le 7 avril, des voix politiques et académiques s’élevaient contre le côté froid et technocratique du groupe d’experts mis en place pour gérer le déconfinement. Ce week-end, dans Le Soir, ce sont 123 universitaires qui se proposaient, pour mettre « l’humain » au centre de la crise. Dans la foulée, d’autres en appelaient à un débat public sur une application de « tracking » corona.

Tout se passe comme si, l’œil rivé sur les courbes et les indices, nos dirigeants n’avaient pas compris qu’il allait falloir, à défaut de changer de logiciel, y intégrer des variables et réhabiliter des occurrences subjectives et malaisantes comme « incertitude », « détresse », « humain » ou « liberté ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct