Des soupes solidaires en temps de Covid-19

«
EnVie
» accueille moitié moins de travailleurs, confinement oblige, mais prépare de la soupe, pour aider à la fois les personnes dans le besoin et les agriculteurs belges.
« EnVie » accueille moitié moins de travailleurs, confinement oblige, mais prépare de la soupe, pour aider à la fois les personnes dans le besoin et les agriculteurs belges. - D.R.

Derrière le marché des Abattoirs, dans le quartier d’Anderlecht à Bruxelles, un atelier est encore en marche malgré l’arrêt des activités économiques imposé par le Covid-19. Faisant habituellement travailler huit personnes à la production de soupes à base de surplus alimentaires, l’entreprise « EnVie » accueille moitié moins de travailleurs, confinement oblige, et la production de la start-up qui distribuait ses soupes dans plus d’une centaine d’enseignes du groupe Colruyt a drastiquement diminué depuis le mois de mars.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct