Visioconférences: des conseils pour télétravailler en sécurité

On les a vues se multiplier en même temps que le télétravail forcé : les réunions en visioconférence. Les applis comme Skype, Zoom, Microsoft Teams, Google Hangouts ont la cote. Crise oblige, des réunions politiques de haut niveau, comme le kern élargi aux présidents de partis du samedi matin, se déroulent en visioconférence. La Sûreté de l’Etat met en garde, à l’image de son homologue français de la DGSI lundi, sur les risques inhérents à ce mode de communication. « Les services de renseignement étrangers peuvent exploiter habilement les failles du système en recourant à des activités d’espionnage technique », écrit dans sa note l’agence de renseignement. Souvent pointée du doigt ces dernières semaines, l’appli Zoom serait-elle visée ? La Sûreté, « en tant qu’administration publique, ne peut pas déconseiller nommément tel ou tel logiciel », nous répond sa porte-parole.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct