Gare à la «diplomatie corona», aux rachats de sociétés high-tech…

Alors que la crise sanitaire cause une crise économique carabinée, « la Sûreté de l’Etat tient à insister sur le fait que nous devons rester vigilants à l’égard des puissances étrangères qui convoitent des reprises stratégiques d’entreprises en difficulté ». Spin off et autres PME spécialisées dans le secteur des hautes technologies pourraient fournir les clés du marché européen à ces « puissances étrangères ».

La « diplomatie corona » n’est peut-être pas désintéressée. On pense à ces échanges de bons procédés ou aux dons de matériel médical. Les masques chinois, par exemple. Le risque ? « Voir des puissances étrangères exploiter ces actions humanitaires pour se livrer à des activités d’ingérence dans le cadre de processus décisionnels. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct