Coronavirus: la Sûreté de l’Etat craint fake news, espionnage industriel et guérilla anarchiste

La Sûreté de l’Etat, en collaboration avec le service de renseignement militaire, fournit des notes aux autorités sur les menaces qui pèsent sur la Belgique en marge de la crise sanitaire.
La Sûreté de l’Etat, en collaboration avec le service de renseignement militaire, fournit des notes aux autorités sur les menaces qui pèsent sur la Belgique en marge de la crise sanitaire. - Reporters.

Dans une note de près de six pages, rendue publique ce mardi, la Sûreté de l’Etat (VSSE) fait le tour des menaces pour la Belgique en marge de la crise du coronavirus. Le Soir a pu consulter cette note en primeur. Cette analyse du service de renseignement civil, réalisée en collaboration avec son homologue militaire du SGRS, montre que des adversaires traditionnels des services de contre-ingérance tentent de profiter de la crise sanitaire. « De plus en plus d’individus et de groupes diffusent des fake news sur le coronavirus dans le but de polariser la société. Certaines puissances étrangères espèrent également répondre à la crise économique profonde, dans le sillage de la crise sanitaire, en prenant le contrôle d’entreprises en difficulté », prévient la Sûreté.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct