La négociation du Brexit reprend mais les esprits sont ailleurs

C’était en mars, au temps où l’on négociait encore les yeux dans les yeux. Peu après, David Frost et Michel Barnier étaient frappés... par le coronavirus.
C’était en mars, au temps où l’on négociait encore les yeux dans les yeux. Peu après, David Frost et Michel Barnier étaient frappés... par le coronavirus. - AFP.

Y aurait-il une « vie » à l’UE, en dehors du Covid-19 ? C’est ce que les négociateurs de la nouvelle relation avec le Royaume-Uni après le Brexit vont tenter d’assurer cette semaine.

Mais « on ne va pas faire de progrès », prédit déjà une source européenne informée. Et pas seulement parce que ce round de pourparlers, qui aurait dû physiquement rassembler des dizaines de négociateurs européens et britanniques dans les salles du Square, le centre de congrès au cœur de Bruxelles, se déroulera par la grâce de « webex », un système de visioconférence. Avec quelques experts disséminés dans les bâtiments de la Commission européenne, mais la plupart confinés… à domicile. Tous à distance, en tout cas.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct