Carnet de bord de l’intensiviste: «Nous avons réadmis des patients, cette remontée du nombre de patients nous garde en éveil»

Dr Sabrina Joachim
: «
L’heure est au questionnement : cela reste une maladie grave qui touche des personnes jeunes.
»
Dr Sabrina Joachim : « L’heure est au questionnement : cela reste une maladie grave qui touche des personnes jeunes. » - Marc Trippaerts.

Ces dernières heures, nous avons réadmis des patients.

Avant le week-end, nous avions 16 patients, mais nous avons eu un transfert d’un autre hôpital et six nouveaux patients admis dans notre salle de soins intensifs. À présent, nous avons donc 23 patients dans nos 24 lits. Ce sont des patients qui ont le même profil que les autres, ni plus âgés ni plus jeunes, ni plus lourds ni plus légers. Cette remontée du nombre de patients nous garde en éveil, et l’heure est au questionnement : cela reste une maladie grave qui touche des personnes jeunes, une maladie sur laquelle la communauté médicale mondiale n’a pas eu le temps de s’interroger des années durant, une maladie pour laquelle nous ne disposons pas de beaucoup de recul, d’études avec de vastes échantillons, etc.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct