La chute du baril de pétrole n’entame pas le «business model» du renouvelable

A moins de 20 dollars le baril, les investissements dans les énergies renouvelables soutiennent-ils encore la comparaison face au «
fossile
»
? © Reuters
A moins de 20 dollars le baril, les investissements dans les énergies renouvelables soutiennent-ils encore la comparaison face au « fossile » ? © Reuters

Ce qui se passe sur les marchés pétroliers commence à ressembler à un sauve-qui-peut général. Et plus rien ne semble pouvoir arrêter les forces à l’œuvre : plongeon brutal et inédit de la demande, amputée d’un quart, voire d’un tiers, en à peine quelques semaines en raison du ralentissement de l’activité économique mondiale pour cause de coronavirus, offre surabondante et stocks remplis à ras bord. Tout concourt à donner des allures de folie aux séances boursières.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct