Patrick Meur: «Plus l’arrêt est long, moins il est profitable à Kim Clijsters»

L’ancienne numéro 1 mondiale n’a plus joué depuis le tournoi de Monterrey, début mars, soit 50 jours. @News
L’ancienne numéro 1 mondiale n’a plus joué depuis le tournoi de Monterrey, début mars, soit 50 jours. @News

Dans le paysage du tennis belge, Patrick Meur est un habitué du travail de l’ombre, celui qui se pratique dans les salles de fitness avant la montée sur les courts. Justine Henin, les frères Rochus, Steve Darcis, David Goffin sont tous passés entre ses mains. C’est en travaillant dernièrement avec Ysaline Bonaventure (la collaboration est aujourd’hui terminée) que le Namurois a pu revoir Kim Clijsters de près, juste avant qu’elle n’entame son 2e come-back. « C’était en février dernier, à l’occasion de la rencontre de Fed Cup contre le Kazakhstan à Courtrai », rappelle-t-il. « Kim avait sollicité de pouvoir disputer les entraînements avec l’équipe belge, c’était sympa de la voir ainsi de retour. Elle a gardé cette simplicité qui en fait une championne unique. Je me souviens que, même sans la voir, j’avais reconnu sa frappe de balles dans la salle… Toujours la même détermination, la même volonté de se livrer à fond.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct