Testing: pas besoin d’être immunisé pour retourner bosser

Cela peut choquer, mais la plupart des gens qui reprendront le travail à partir du 4 mai ne seront pas testés. Selon l’immunologue Eric Muraille (ULB), il faudra surtout se focaliser sur les services essentiels et les milieux hospitaliers. « Ce sont des gens indispensables qui doivent être absolument remplacés quand ils tombent malades. Il y a aussi tout l’aspect psychologique. Ces travailleurs crèvent de trouille. Le fait de pouvoir leur dire qu’ils sont probablement immunisés les aidera à souffler. » L’expert dit « probablement », car la fiabilité des tests sérologiques qui permettent (via une piqûre) de savoir si on a contracté puis guéri de la maladie est encore questionnée scientifiquement.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct