Un étudiant sur quatre frôle le burn-out

Les hautes écoles ne sont évidemment pas épargnées par la marée de pessimisme qui submerge les étudiants. C’est ce que révèle le sondage en ligne réalisé par le Conseil étudiant de la haute école Galilée (Ceheg). Mille deux cents étudiants de la haute école (qui regroupe notamment l’Ihecs) y ont pris part. Plus d’un tiers d’entre eux – 35 % précisément – ne dispose pas d’un lieu calme pour étudier, et près d’un étudiant sur quatre n’a pas accès à une connexion internet de qualité suffisante. De quoi mettre la pression quand l’enseignement se fait exclusivement à domicile. Près de 25 % des étudiants interrogés confient « frôler le burn-out » à cause de la quantité de travail à fournir pendant cette période de confinement.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct