Les jeunes entrepreneurs tentent de préparer au mieux la reprise de leur activité

Les jeunes entrepreneurs tentent de préparer au mieux la reprise de leur activité
Shutterstock

Guillaume Berlemont est le fondateur de la start-up WeCircular qui promeut l’économie circulaire en proposant des solutions de recyclage de déchets tels que les mégots de cigarettes. Tom Schreurs, lui, est le co-fondateur de la société Innov4Events, spécialisée dans le prestation d’animations innovantes à destination des événements d’entreprises. Leurs entreprises ne sont en rien liées, mais toutes deux font face aujourd’hui à la même réalité : l’arrêt de leur activité en raison du coronavirus.

« C’est très simple, toutes les prestations que nous avions programmées jusqu’à la fin du mois de juin ont été annulées. Et nous n’enregistrons évidemment aucune nouvelle réservation non plus. On s’attend à être à l’arrêt au moins jusqu’en septembre », confie Tom Schreurs. « Je facture actuellement à peine 20 % de mon chiffre d’affaire habituel », estime, pour sa part, Guillaume Berlemont, « Mes activités sont pour ainsi dire au point mort. Les seuls clients que je conserve actuellement sont les partenaires publics ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct