La rhubarbe, le légume qui feignait d’être un fruit

La rhubarbe s’apprécie crue comme cuite. Si on l’associe souvent avec des préparations sucrées, elle s’accorde également avec le salé.
La rhubarbe s’apprécie crue comme cuite. Si on l’associe souvent avec des préparations sucrées, elle s’accorde également avec le salé. - Alice Wiliquet (st.)

La « racine barbare » prend ses origines en Asie où elle fut d’abord utilisée pour ses propriétés médicinales ou même comme ornement. Ce n’est que plus tard, vers le XVIIIe siècle qu’elle se fera une place en cuisine. Le mot rhubarbe provient d’une transformation de son nom latin rheubarbarum – avec « rheu » pour racine et « barbarum » pour barbare, car à cette époque, encore inconnue en Occident, elle n’était consommée que par les peuples dits « barbares ».

Cette plante vivace appartient à la même famille que l’oseille et le sarrasin : les polygonacées.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct