Hôpitaux: «On est sorti du sprint, on entre dans le marathon»

Le palier de la courbe auquel on est enfin arrivé devrait permettre aux équipes d’un peu souffler dans les semaines qui viennent.
Le palier de la courbe auquel on est enfin arrivé devrait permettre aux équipes d’un peu souffler dans les semaines qui viennent. - Pierre-Yves Thienpont.

Si la saturation des hôpitaux a été évitée jusqu’ici, c’est grâce aux mesures de confinement drastique qui ont permis d’aplatir la courbe de contamination. Mais aussi aux stratégies mises en place par les structures hospitalières et aux ressources extraordinaires déployées par le corps soignant – malgré le sous-effectif chronique dû au manque de financement des hôpitaux.

Médecins et infirmières se disent prêts à continuer de faire face à la maladie Covid-19 et à un éventuel nouvel afflux de patients consécutif au déconfinement progressif. Ils s’avouent aussi à bout de force, au bout de deux mois de travail intensif.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct