La communication de Sophie Wilmès, un faux pas en ouverture du déconfinement

La communication de Sophie Wilmès, un faux pas en ouverture du déconfinement

Analyse

En fait de « stratégie de déconfinement » dont il était tant et plus question depuis que la courbe de la contagion fléchit, on voit venir le déconfinement, beaucoup moins la stratégie, ce qui, vu le contexte anxiogène que l’on sait, n’est « pas top », comme dit un collègue. La communication politique à l’issue du conseil national de sécurité devait être un point nodal dans le déroulement des opérations ; celle à laquelle nous avons eu droit vendredi sur le coup de 22 heures laisse surtout des points de suspension. Ce qui n’est pas bon. Tous s’interrogent, beaucoup critiquent, certains ironisent (c’est nerveux) : « Mais qu’est-ce qu’elle a voulu dire ? »…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct